Menu

The willing suspension of disbelief

Print

The willing suspension of disbelief

« […] lire un récit signifie jouer à un jeu par lequel on apprend à donner du sens à l’immensité des choses qui se sont produites, se produisent et se produiront dans le monde réel. En lisant des romans, nous fuyons l’angoisse qui nous saisit lorsque nous essayons de dire quelque chose de vrai sur le monde réel.

Telle est la fonction thérapeutique de la narrativité et la raison pour laquelle les hommes, depuis l’aube de l’humanité, racontent des histoires. Ce qui est d’ailleurs la fonction des mythes : donner forme au désordre de l’expérience.»

 

U.Eco – Six promenades dans les bois du roman et d’ailleurs

Photographie
Verre – Diverses ampoules

Share

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!